Finance
Publié le 25 Juillet 2017 à 12h33 - 1999 clics

Actifs tangibles : quels placements choisir ?

Il est de plus en plus courant de diversifier son patrimoine en y insérant une partie d’actifs tangibles. Mais, comment choisir parmi les différentes solutions proposées ? Arrêtons-nous un instant sur la définition d’un actif tangible.

Des actifs facilement stockables

La société Patriwine, spécialiste de l’investissement dans les grands crus, définit 4 critères principaux :

  1. Ce sont des biens physiques qui sont durables.
  2. Ils sont positionnés sur un secteur où existe un marché. La demande est internationale.
  3. Il n’y a pas de dette qui leur soit associée.
  4. Ils sont transportables et relativement faciles à stocker.

Alors, quels sont les actifs éligibles à cette définition ? Sans prétendre être exhaustif, on trouve 4 placements majeurs : l’or, l’argent, les grands vins, l’art, connus sous l’acronyme SWAG (Silver, Wine, Art, Gold).

Le site Liv-EX.com a étudié le comportement de ces différentes classes d’actifs sur une longue période, d’environ 20 ans, en comparant leur rentabilité et le niveau de risque auxquelles elles sont exposées. Et en les confrontant au marché des actions.

Une rentabilité élevée

L’analyse de cette étude est très instructive. Aux amateurs de sensations fortes, l’argent. Mais, en récompense sur le long terme, une rentabilité élevée.

L’art et le marché actions sont les mauvais élèves de la classe : faible rentabilité pour un risque modéré. Ceci dit, vu la nature éclectique de ces classes d’actifs, la notion de risque apparaît être à géométrie variable. A moins d’être un expert.

L’or est à sa place. Tout est modéré. Comme le doit son statut de valeur-refuge.

La bonne surprise vient de l’investissement dans les grands vins. Sur une longue période, le risque est faible, mais la rentabilité élevée. Cela s’explique par le modèle économique de ce marché. A l’inverse, la production de grands crus est limitée et plutôt restreinte. Il est donc assez logique que la rareté du produit finisse par produire une revalorisation des prix.