Finance
Publié le 7 Juillet 2016 à 08h00 - 1274 clics

SCPI : acheter à crédit

Avec les taux d'intérêt qui sont de plus en plus bas, il n'est pas rare de voir des personnes acheter des parts de scpi par crédit. En effet, de même que l'immobilier physique, il est aussi possible d'acheter l'immobilier sur papier par crédit. De plus, en considérant le rendement d'un placement en SCPI qui est d'environ 5 % et le coût de l'emprunt de 2 %, on se rend vite compte que le rendement de l’opération est avantageux. Et enfin, l'emprunteur a le droit de retirer la totalité des intérêts de l'emprunt sur ses revenus fonciers.

Une limite de l'offre

Il est plus difficile de trouver un financement dans l'immobilier sur papier que physique. Ceci a pour principale raison que les banques ont tendance à refuser l'octroi d'un prêt pour un investissement dans une enseigne concurrente même si celle-ci est une société de gestion indépendante. De plus, elles ont tendance à mettre en avance leurs SCPI qui ne sont pas en général parmi les meilleures. Ainsi, la demande d'emprunt peut devenir fastidieuse pour celui qui veut investir en SCPI.

Cependant, un petit nombre d’établissements accepte de financer les investissements en SCPI sans que celle-ci ne soit pas la leurs. On peut ainsi citer le Crédit foncier ou Caisse d’Épargne de Rhône-Alpes.

Une part en SCPI coûte entre 100 et 1000 €. Mais les banques ne montent en général un dossier que pour un prêt de 50.000 € minimum.

Crédit classique ou in fine, lequel choisir ?

Il faut savoir qu'il existe 2 types d'emprunt destinés à l'investissement SCPI. En premier lieu, il y a le crédit classique ou amortissable: il permet une déduction des intérêts. Cependant, plus le crédit est remboursé, plus le poids de l’intérêt s’allège jusqu’à l'annulation à la fin de l'emprunt. Puis il y a le crédit in fine qui est plus complexe : à l'échéance, le capital emprunté est remboursé en totalité. Seuls les intérêts sont remboursés par mois et sont invariables pendant la durée du prêt. Il est plus cher que le classique puisque celle-ci à un taux d'intérêt de 0,1 à 0,2 % de plus que le crédit amortissable.