Finance
Publié le 22 Mai 2016 à 10h53 - 1344 clics

Le match SCPI – EHPAD

La pierre a toujours un secteur d’investissement d’une grande rentabilité et figure également parmi les plus sécurisés. Et oui, aujourd’hui, les livrets ne peuvent plus autant rapporter qu’auparavant. Quant aux actifs financiers, la sécurisation d’un engagement n’est pas assurée. Parmi les moyens d’engagement dans la pierre, il est pertinent d’étudier celle portant sur la société civile de placement immobilier ou scpi et l’établissement d’hébergement pour personne âgée ou ehpad. En effet, ces deux engagements représentent le meilleur moyen d’investir dans le secteur de l’immobilier. Voir le site concernant le marché de la pierre pour en avoir un aperçu.

                        

Une comparaison succincte des scpi et des ehpad

La scpi s’occupe de la gestion de tout un patrimoine immobilier situé sur tout le territoire de la France. Certaines scp se ramifient même jusqu’à l’étranger où elles possèdent aussi des biens immobiliers. Le particulier qui veut se lancer dans un investissement dans une scpi, doit acquérir une ou des parts de cette scpi. Cet investisseur est dès lors, considéré comme un associé. L’associé n’aura par la suite, rien d’autre ç faire qu’à attendre de percevoir les sommes qui lu reviennent générées par l’exploitation du patrimoine immobilier de cette scpi. Il est à rappeler que la somme perçue est proportionnelle à la part acquise. Les risques inhérents à un tel investissement, sont assez faibles. Cela est dû au fait que ces derniers sont partagés entre tous les associés, mais non supportés par un seul investisseur. D’autant plus que la distribution mensuelle est assez stable et que les contrats commerciaux sont assez élevés. D’ailleurs, le fond de départ n’est pas très élevé ; il est possible de se lancer dans une telle entreprise avec seulement 1 000 euros.

Quant à l’ehpad, il permet à un investisseur de s’engager dans l’immobilier en acquérant un appartement dédié aux personnes âgées. Cet investissement est très prometteur. En effet, les personnes âgées de plus de 60 ans sont de plus en plus nombreuses. Or, elles vieillissent moins bien avec une santé toujours déclinante avec l’âge. C’est pourquoi, la demande en logement y est de plus en plus forte.