Finance
Publié le 10 Juin 2016 à 08h20 - 1230 clics

L'achat en nue propriété

L’achat en nue propriété constitue une des nombreuses possibilités pour acquérir un bien. Certaines agences immobilières se sont même spécialisées dans ce type de transaction. En effet, il comporte effectivement quelques avantages indéniables.

Qu’est-ce que l’achat nue-propriété ?

Pour comprendre l’achat nue propriete, il faudrait revenir sur les principes du démembrement d’un bien. La pleine propriété d’un immeuble ou d’une société peut se départager entre un usufruitier et un nu-propriétaire. Le premier sera une personne qui habite ou exploite le bien. Le second sera le propriétaire ou ayant droit, mais il laisse son bien à disposition totale d’un porteur. Lors d’un achat en nue-propriété, les détails de la transaction se décident entre les deux parties concernées et l’acheteur. En immobilier, la configuration se rapprochera plutôt de l’achat viager. L’acquéreur devient propriétaire au décès du nu-propriétaire ou à la fin du contrat d’usufruit. Un père de famille peut par exemple vendre sa maison, mais ses enfants restent des usufruitiers jusqu’à 21 ans. Après cette date seulement, l’acheteur en détiendra la propriété.

Les avantages de l’achat en nue-propriété

L’achat nue propriété permet avant tout de négocier le prix. En effet, l’acquéreur peut devenir propriétaire sans pour autant jouir de son bien. Le loyer revient toujours à l’usufruitier. Dans certains cas, le prix descend de moitié voire plus du cours normal.C’est un moyen économique de constituer un patrimoine. Les acquéreurs choisissent surtout cette formule pour préparer leur retraite. Autrement, l’achat permet au vendeur d’aider les enfants au moment de leur majorité ou de leur entrée dans la vie active. La fiscalité relative à cette forme d’acquisition reste douce. En effet, les taxes et les charges d’exploitation reviennent surtout à l’usufruitier. Ce dernier gèrera les contrats de location et d’éventuel non-paiement de loyer. Pour un bail, il devra avoir l’aval du propriétaire. Il fera pareil avant d’entreprendre les gros travaux.

Les risques existent en achat nue propriété. La surestimation de valeur des biens sera par exemple à craindre. Tous reposent sur la bonne foi de l’usufruitier.